Dorothy Vaughan

Retour sur un personnage féminin,
qui a marqué le XXe siècle

~ Par Eva Trecherel, le 10/04/2020 ~

Les débuts d’une imminente mathématicienne

Dorothy Johnson Vaughan est née en 1910 dans le Missouri aux Etats-Unis, un état qu’elle quitte tôt dans sa jeunesse pour déménager en Virginie avec sa famille. Dorothy Vaughan grandi dans un pays où la ségrégation raciale est de rigueur ; on voit partout des bus réservés aux blancs ou aux noirs ou encore des bars ou même de trottoirs. Malgré tout, elle obtient son diplôme dans le lycée Beechurts, puis une licence en mathématiques en 1929 à l’université de Wilberforce, une université “dédiée aux noirs”. Cette même année, la crise fait rage et Dorothy solutionne de prendre un travail comme enseignante en mathématiques pour soutenir financièrement sa famille.

Une carrière brillante et haute en couleur

Plus tard, en 1941, alors que les Etats-Unis prennent part à la seconde guerre mondiale, les agences de renseignements ainsi que les institutions dédiées à la défense deviennent des lieux où la ségrégation raciale est mise de côté pour participer pleinement et efficacement à l’effort de guerre. La NASA (National Aeronautics and Space Administration) encore appelée NACA (National Advisory Committee for Aeronautics) et ce jusqu’en 1958, met en place un large plan de recrutement de mathématiciens et d’ingénieurs sous la direction de Roosevelt convaincu que le gagnant sera celui qui a l’avantage sur le plan aérien. Les hommes étant également réquisitionnés pour l’effort de guerre, les mathématiciens et ingénieurs deviennent mathématiciennes et ingénieures car la NACA engage majoritairement des femmes.

En 1943, c’est dans cet optique que Dorothy Vaughan est engagée dans pour résoudre des calculs complexe dans un groupe de femme afro-américaine duquel elle deviendra vite la dirigeante. Elle devient la première femme de couleur à être à la tête d’une équipe au sein de la NACA. Dorothy étant consciente des progrès de la technologie, elle se forme elle-même ainsi que le groupe de femme dont elle est à la tête à un nouveau langage informatique pour transiter vers de nouveau postes nécessitant un savoir et de l’expérience. Au fur et à mesure du temps cette brillante mathématicienne se forge une réputation au sein de l’institution aéronautique lui permet de participer au programme Scout. Et ce quelques années avant l’abolition de la ségrégation raciale ce qui digne d’une prouesse pour une femme qui plus est noire dans les années 50.

Un dernier hommage

En 1971, Dorothy Vaughan prend sa retraite avec 28 ans de carrière en tant que mathématicienne à la NASA, elle décède trente-sept ans plus tard en 2008. En son honneur et en l’honneur des quelques femmes afro-américaines qui travaillèrent à la NASA dans, un film ainsi qu’un livre ont été réalisé dans le but de retracer leur parcours mettant en avant celui de Dorothy Vaughan et de deux de ses amies et collègues, Katherine Johnson et Mary Jackson. Du nom de “Hidden Figures” ils ont su faire la lumière sur ces femmes forgées par le monde dans lequel elles ont évolué, un monde pourvu d’un régime patriarcal ou l’homme occupe une place plus importante que la femme, surtout dans le domaine dans science, mais également un monde dans lequel la différence de couleur à une grande importance.